La musique devient prioritaire.

 

Avec Audirvana, transformez votre ordinateur en véritable
source audio Haute Fidélité que rien ne viendra altérer.

Total Contrôle

Audirvana devient maître du flux audio de l’ordinateur, réduit au minimum le trajet du signal, et garantit un traitement interne bit-perfect. Il court-circuite le mixeur audio interne évitant l’apparition d’événements sonores provenant d’autres applications, ainsi que les modifications intempestives du format audio de votre musique.

Contrôle du Flux Audio

En fonctionnement normal, le processus audio dans votre ordinateur se compose d’une séquences de tâches indépendantes. Après réception et décodage, le signal passe par un « mixeur » audio qui peut combiner les évènements sonores provenant de différentes applications. Ce mixeur modifie la résolution des échantillons audio selon une règle de « plus petit dénominateur commun » en utilisant un algorithme de faible puissance pour ne pas introduire de latence, ajoutant des bruits de quantification à la perte de qualité. Pour éviter perturbations et dégradations, Audirvana réserve un accès exclusif au périphérique audio et réduit le nombre d’opérations au minimum en fonction des caractéristiques du convertisseur de sortie. Le format reste ainsi inchangé de bout en bout (bit-perfect). La mise en oeuvre diffère selon les OS : sur Mac, il faut imposer un calcul en nombre entier (en non flottant) pour que neutraliser le mixeur, sous Windows, le format est respecté dès lors que l’on a un accès exclusif sous WASAPI.

Silence, on joue !

Audirvana préserve la musique des « sauts » de lecture (jitter) et des possibles parasitages du signal en stabilisant l’alimentation de l’ordinateur et en limitant l’activité du processeur (SysOptimizer) au strict minimum : moins 0,5% de charge CPU. Pour cela, Audirvana fonctionne avec une mémoire tampon étendue et réalise en amont de la lecture les traitements numériques et le décodage des formats audio.

Réduction du Bruit

Dans votre ordinateur, l’information digitale est transmise sous forme d’une onde électrique analogique qui ressemble à des créneaux légèrement arrondis, interprétés comme « 0 » ou « 1 » en fonction d’un seuil de tension. Lorsque cette information musicale est lue « en rythme » (protocole synchrone SPDIF ou I2S), de légères variations de la tension autour du seuil induisent de légers décalages temporels qui altèrent le signal (phénomène connu comme digital jitter). 
Deux phénomènes peuvent être à l’origine de ces erreurs : les sauts de tension de l’alimentation électrique de l’ordinateur et les interférences électromagnétiques. En effet, comme tout appareil électrique, votre ordinateur – et les appareils qui y sont reliés en USB – subissent les sauts de tension liés aux pics d’activité internes. Les pistes du circuit imprimés peuvent jouer un rôle d’antenne ou d’émetteur si elles sont parcourues par un signal électrique alternatif, et sont encore plus sensibles en aval du DAC lorsque le signal est redevenu analogique. Ainsi, elles peuvent être affectées par des émissions externes mais surtout par les rayonnement de commutation à faute fréquence du processeur notamment. 
Audirvana fonctionne de manière à limiter au maximum ces pics d’activité : en stabilisant et en limitant l’activité du processeur d’une part, et offrant les possibilités de réduire l’activité des autres applications et tâches masquées de l’ordinateur d’autre part. Ceci, grâce à une mémoire tampon élargie qui permet de lisser et d’effectuer le maximum de traitements en amont comme le décodage audio : pendant la lecture l’activité du CPU est maintenue à moins de 0,5% de sa capacité. De plus, Audirvana prend une place prioritaire sur l’utilisation du processeur, et vous permet de gérer les tâches autorisées – ou non – sur votre ordinateur durant la lecture (SysOptimizer sous MacOS et par exemple avec l’outil Fidelizer sous Windows).

Adaptation à votre système

 

Audirvana fournit au convertisseur (DAC interne à l’ordinateur ou externe : DAC USB, lecteurs réseau et enceintes sans fil.) un flux numérique « prêt-à-lire », dans le bon format et déjà décodé, réduisant ainsi sa charge de traitement. Il est même possible de le libérer du travail de sur-échantillonnage en exploitant les ressources de calcul plus puissantes de l’ordinateur (64bit) qui permettent l’emploi d’algorithmes plus performants (SoX).

Optimisation du DAC

Le convertisseur (DAC – Digital to Analog Converter) transforme le signal digital en signal analogique avant de le transmettre aux Hauts-Parleurs. C’est un élément critique de votre système qui joue un grand rôle dans la qualité de restitution. L’ordinateur en possède un pour ses propres HP ou sa sortie casque. Mais si vous utilisez une chaîne HiFi ou des enceintes actives le DAC est externe et des tâches traitements sont réalisées juste avant. Aujourd’hui, tous les DAC commutent à haute fréquence, bien au-delà de la fréquence d’échantillonnage de votre musique. Ils réalisent donc un « sur-échantillonnage » avec des ressources et algorithmes de calcul qui varient beaucoup en fonction de la qualité du DAC.  Audirvana transmet toujours un flux audio « prêt-à-lire », c’est-à-dire, un flux PCM (ou DSD) déjà décodé qui tient compte des caractéristiques de votre DAC et réduit les tâches à réaliser dans votre enceinte. De plus, Audirvana vous permet d’effectuer le « sur-échantillonnage » en amont, en utilisant les ressources bien plus puissantes de l’ordinateur avec un algorithme haute qualité (SoX).